Gelerapagos

Le jeu de la semaine : GALERAPAGOS

  • Difficulté :     facile
  • Type :             coopératif
  • Mécanique : semi-coopératif, bluff, diplomatie, survie, vote
  • Age :               8+
  • Joueurs :       3 à 12
  • Durée :           45min

Vous vous êtes échoués sur une île déserte avec d’autres personnes… Votre but est de construire des radeaux afin de quitter l’île rapidement. Vous devrez aussi récolter de l’eau et de la nourriture pour survivre pendant la construction. La tempête se rapproche et il faudra quitter l’île avant qu’elle ne détruise tout…

Dans Galerapagos, il faut se coordonner et coopérer afin de récolter assez de vivres et construire suffisamment de radeaux. A un certain moment, il n’y aura malheureusement plus assez d’eau ou de nourriture ou pas suffisamment de radeaux pour tout le monde… C’est à ce moment que le jeu débute vraiment car il faut voter pour la ou les personnes qui mourront de faim ou de soif ou qui ne pourront pas quitter l’île. Lors d’un vote, les joueurs désignent simultanément le survivant qu’ils décident d’éliminer et qui doit donc quitter la partie. Attention, car ce n’est pas nécessairement la fin pour ce joueur qui peut encore sortir un vieux sandwich ou une bouteille d’eau de sa poche pour rester dans la partie et se venger de ceux qui ont voté contre lui. Un autre survivant peut également lui venir en aide en lui donnant ou en échangeant la ressource manquante. Pendant la partie, il est également possible d’utiliser un pistolet et une cartouche pour liquider un autre survivant…

Tous les coups sont permis dans Galerapagos. Bluff, chantage, traîtrise, alliance, … C’est le Jeu d’enfoirés par excellence ! Les amitiés risquent d’être brisées.

Galerapagos simule très bien la survie sur une île déserte. La collaboration est primordiale pour rester en vie, mais finalement on ne peut faire confiance qu’à soi-même…

Le jeu devient intéressant à partir de 5 ou 6 joueurs. À moins de 5, les parties se jouent plus en coopération et avec moins de sales coups.